Les lectures de Milou

Vous trouverez dans ce blog des idées de lecture pour petits et grands!

mercredi 22 décembre 2010

Oscar et la dame rose

Oscar et la dame rose, Eric-Emmanuel Schmitt.


Résumé:
Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu. 


Cette lecture est totalement bouleversante, d'une part par l'histoire qui sera tragique de toute façon, d'autre part par l'écriture.
On se laisse attendrir par la personnalité d'Oscar, sa joie et sa force de caractère face à son destin malheureux.


Le ton de l'auteur est juste. Il oscille entre la gravité de la situation et la naïveté du jeune garçon. L'histoire et triste soit, mais la plume légère grâce à des moments cocasses, intimes, tendres, très loin du morbide. En plus, ce livre se lit en moins d'une heure, ainsi la lecture n'est pas coupée et l'on peut vraiment vivre aux côtés d'Oscar. Cette brièveté est à mon sens une réussite de l'auteur qui laisse au lecteur le temps de s'approcher des personnages principaux, de les frôler sans tomber dans le mélancolique excessif.


Un moment de lecture poignant et attendrissant, je le conseille vivement.

mardi 21 décembre 2010

Swap Marque-Page

Galleane sur Livraddict a organisé un Swap Marque -Page. Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un swap: un swap est un échange de cadeaux entre internautes autour d'un thème donné : une personne prépare un colis et une gentille lettre en fonction des goûts de sa « swappée » afin de lui faire plaisir. Celui qui reçoit le cadeau fera pareil à son tour. (Wikipédia). 

Il s'agissait d'envoyer 7 Marques-pages et un huitième fait main! Ma swappée était cette chère Sofynet dont j'ai reçu aujourd'hui le cadeau......


 Alors découverte en photo!
Le grand déballage! Merci pour la petite carte toute gentille!

Les marques-pages
Zoom, celui de gauche est très original:  Quand on le bouge, le bonhomme de bois tape sur les tambours! Extra!

Zoom
Zoom, celui-ci aussi est en trois D

Les "fait main", Bravo Sofynet!



Mon préféré car il est tout à mon image!! Merci merci Sofynet!!
Encore mille merci à Sofynet, J'espère que les miens te plairont tout autant...
Merci à Galleane d'avoir organisé ce Swap et aux livraddictiens qui se sont aussi lancés dans cette aventure!


Vous trouverez également le billet de ma swappée ici!

lundi 13 décembre 2010

Hush, hush

Hush Hush, Becca Fitspatrick, Ed du Masque

Résumé :
Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d'un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l'éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d'un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.



Bon quoi dire....
Voici encore une fois une copie de ce fameux best-seller vampirique. Encore une fois la même béchamel: une ado perdue, un être surnaturel (un ange cette fois ci) des méchants, des gentils.... Bref rien de très original. Pour l'intrigue donc on repassera!

Par contre, le personnage de Patch est moins édulcoré que celui d'Edward Cullen. L'ange a un côté très sombre qui reste très présent pendant tout le livre, (d'ailleurs pendant longtemps on se demande si c'est pas lui le méchant finalement). Le style est simple, frais. On se laisse surprendre à continuer sa lecture.

A conseiller à celles et ceux qui n'en ont pas encore assez de ces histoires copié-collées.

PS: la couverture est superbe, par contre j'ai pas pigé le titre. Quelqu'un à compris?


Challenge Baby Bit lit +1

samedi 11 décembre 2010

les Eveilleurs Tome 2

Les éveilleurs, Livre 2 Ailleurs, Pauline Alphen, Hachette Jeunesse

Tout d'abord un grand merci à Livraddict et aux Editions Hachette pour ce magnifique partenariat.

J'avais lu il  y un an le premier tome des Eveilleurs. Au fil d'une balade dans les rayons du salon jeunesse de Montreuil, j'avais rencontré l'auteur et m'étais laissée tenter par cette lecture. Je n’en avais pas été déçue bien au contraire. (voir le billet  ici)

C’est avec plaisir donc que je retrouve cet auteur et cette histoire. La couverture s'est transformée, elle fait plus « adulte ». L’atmosphère a changé, elle se fait plus mystérieuse. Contrairement à la première édition qui mettait en avant les personnages, ici c’est un aperçu du monde dans lequel ils évoluent qui est esquissé. Ce bandeau qui se déchire intrigue. On sait que l’univers des deux héros a été bouleversé, cette ouverture aux couleurs et mouvements étranges fait penser à une nébuleuse astrale.

Je l’avoue, la lecture du tome 1 était tombée dans un coin assez obscur de ma mémoire. Il a fallu du temps avant que je recolle les morceaux de cette histoire, que je remette des émotions ressenties alors, sur chacun des personnages. Car l’histoire de ce deuxième tome s’ouvre sur une vision chaotique, bouleversée. Mais grâce à Blaise, le génie et Maya la conteuse, j’ai vite repris mes marques.

Alors voici l’histoire au début de ce tome :

Le château de Salicande a été attaqué par les boules de feu venues mystérieusement lors de la finale du jeu de rôle organisé par Jade. On retrouve le vieux Blaise désemparé, ses amis ont disparu. Borges et Eben sont morts dans l’incendie, Clarisse a disparu dans les dédales des grottes cachées de Salicande et, Jad et Ugh se sont volatilisés dans l’incendie sans que l’on retrouve leurs corps.

Le récit se découpe en plusieurs temps. Le narrateur omniscient nous emporte dans l’exploration de mondes parallèles.
Celui de Blaise, Maya et Blanc-Faucon qui tentent de retrouver les jumeaux et démêlent les fils de l’histoire et en nouent encore plus ! (Beaucoup de questions restent encore en suspens)

Celui de Jad et Ugh. Un monde de limbes et de rencontres avec l'ange Gabriel qui éclairent nos interrogations du tome 1. J'avoue que le personnage de Ugh que toutes les conversations métaphysiques entre l'Ange et Jad laissent indifférent ou complétement perdu, m'a semblé fort sympathique. Car, c'est vrai que comme lui je me suis souvent trouvée dans des situations d'incompréhension, m'obligeant à relire pour tout comprendre. Bref, heureusement qu'il était là pour que parfois Jad ou Gabriel reformulent leurs réflexions et explications. Merci Ugh, je me suis trouvé moins bête grâce à toi!

Et, enfin le monde où atterrit Clarisse. Dans une ile au décor idyllique, l'auteur retrouve son thème favori : la communion indispensable entre les hommes et la nature.  Luxuriante, elle apporte sérénité au peuple autochtone. La mer, déesse les nourrit. Mais elle est aussi guérisseuse, c'est grâce à elle que Clarisse va surmonter son traumatisme et sa douleur liée à la perte de son frère.

La lecture de ce livre est assez déstabilisant par rapport au premier. Les personnages à qui le lecteur s'était attaché sont ici complétement différents, bouleversés par l'intrigue. Alors qu'ils étaient le moteur de cette dernière, ils sont ici prétexte à l'exploration du monde crée par l'auteur. On ne parle plus de leurs dons, de leurs personnalité hors du commun. Il ne sont plus acteurs mais observateurs de mondes nouveaux.

Ici, la nature reprend ses droits. Elle devient le personnage principal, celle par qui tout arrive mais aussi celle qui résout tout. Pauline Alphen excelle dans la description de cette nature bienfaitrice et exubérante. Elle sait faire vivre les couleurs de telle sorte qu'on va vraiment l'impression d'être aux côtés de Clarisse. Le style est fluide, subtil. Les messages qu'elle distille sont fait de façon naturelle, loin d'être moraliste, ils restent graver en mémoire.

Cette lecture reste un moment fort, tant par l'émotion ressentie que par la morale qu'elle grave dans notre esprit.

Encore merci Livraddict et Hachette Jeunesse!

lundi 29 novembre 2010

Le lundi, le jour des grands esprits

Cette semaine la question était:

Qu'est-ce que l'hiver?


      
La réponse du savant:

Période qui s’étale du 21 Décembre au 21 mars, l’hiver est la saison la plus froide des pays tempérés. Cette saison se caractérise par un froid mordant, de la neige, du verglas et du gel.
Les journées sont courtes et les nuits longues.

Il est souvent considéré comme une saison morte car terre ne produit plus rien


La réponse du poète:

Pelotonné sous la douceur d’un édredon,
Le printemps attend sagement son heure,
Murmurant des vers à la nature avec affection,
Repos avant d’exposer ses talents de créateur.

L’été prend quand à lui ses congés
Plus de bikinis, crèmes solaires et baignades,
Il s’amuse de nous voir emmitouflés,
Et souvent sur les pistes de voir nos dégringolades.

Les aquarelles de couleurs flamboyantes estompées,
L’automne, fatigué, n’a qu’une hâte se reposer
Feuilles, fleurs, animaux s’en vont hiberner
Pour reprendre des forces afin d’exister.

Trêve pour la nature, l’hiver est la saison des enfants
Leurs yeux pétillent sous les illuminations, les cadeaux
Et les chocolats. Sous les cardigans,
La vie se colorie en blanc et indigo.

mercredi 24 novembre 2010

Ellana, le pacte des Marchombres T1

Ellana, le pacte des marchombres T1, Piere Bottero, Llivre de Poche

Attention .....             Coup de Coeur





J'ai littéralement adoré ce livre: l'histoire, les personnages et la poésie de l'écriture m'ont laissé sous le charme de cette lecture.


L'histoire:
Une troupe de pionniers par s'installer au nord du royaume du Gwendalavir. Lors de leur périple, le convoi se fait sauvagement attaqué par des troupes Raïs (mi homme mi cochon, des êtres redoutablement sanguinaires et féroces). Une mère a tout juste le temps de cacher sa petite fille de 5 ans dans la trappe de son chariot.
Quelques temps plus tard, la jeune fille est découvert par deux êtres sylvestres qui décident de la recueillir et  de l'élever par leur monde des "Petits". A l'adolescence, la jeune fille décide de retrouver les humains et de découvrir son identité, elle devient Ellana et fait la connaissance d'une guilde fascinante: les Marchombres.

L'univers peint par Bottero est tout simplement magique. Les descriptions des lieux et personnages sont réalistes, minutieux et poétiques. Elles laissent le temps au lecteur de voir, de laisser son imaginaire l'emporter. Bottero donne la chance au lecteur de se laisser porter par les mots, et c'est une chose qui réussit à merveille puisque pour ma part, il  fallait beaucoup de persuasion pour me faire quitter ma lecture, et même le livre fini, on se laisse de temps à temps à penser à cet univers fabuleux.

Quand aux personnages, ils restent le moteur de mon attachement pour ce livre. L'auteur prend bien soin à les décrire, et à les faire vivre même s'ils ne sont que secondaires. Ellana et les marchombres en général permettent eux aussi l'accomplissement du voyage dans le royaume de Gwendalavir. Fraîche, sûre d'elle, ayant une belle répartie, Ellana reste ma chouchou dans ce livre (pas très original puisque c'est l'héroïne!!). Sa force de caractère force le respect. Son envie de dépassement soi reste sa qualité première qui ausitôt nous donne envie de s'identifier à elle.

En bonus, l'édition propose deux textes sur la genèse de l'oeuvre qui nous en apprend beaucoup et qui complète la lecture. 


Bref, je n'ai qu'une envie :partager  cette magnifique découverte et surtout lire la suite!!

mardi 23 novembre 2010

Mercy Thompson, T1


Mercy Thompson, tome1, L’appel de la Lune, Patricia Briggs, Milady 2008

Voilà longtemps que ce titre caracolant en tête du hit parade de Livraddict me faisait de l'oeil. Tout m'attirait: le discours de la communauté, l'histoire, les personnages (masculins notamment qui devaient me faire craquer...^^)
Et le verdict est : j'accroche à fond!!! vite le tome 2!!!!!!!!!!!

Alors voilà + 1 pour le challenge Baby Challenge Bit Lit!!



Donc oui, vous avez bien compris! Encore une histoire de vampire, loup garou et autres créatures du genre...
Mais attention, ici il y a du neuf! Exit la jeune adolescente naïve et craintive comme héroïne! Exit l'adolescent ténébreux mais si sexy qui fait chavirer le coeur de cette ado (et le notre au passage...)

Pour une fois, le noeud de l'histoire ne repose pas sur une belle romance (y'en a quand même un peu rassurez vous!), non il s'agit vraiment d'une action, d'une aventure digne de ce nom. Avec meurtres, enlèvements, enquête, on s'ennuie pas une seconde. Les pages se tournent à une vitesse folle.
Ici, on ne part pas dans les questions du genre qui es-tu? Quelle sorte de créature es-tu? Non, dès les premières pages, on sait que Mercedes Thompson (Mercy pour les intimes) est une changeuse, que son voisin, Adam,  est un loup garou et qu'un de ses amis est vampire. Donc voilà, les personnages sont plantés, leurs dons et pouvoirs également et du coup hop! on passe direct à l'intrigue. Et c'est vraiment ça que j'ai apprécié dans ce livre. Pas de niaiserie et d'interrogations superflues!

Mais alors de quoi ça parle?

Dans une société où l'existence de Faes est révélée, Mercedes, est une changeuse, capable de se transformée en coyote quand bon lui semble. Forte, vive et un brin garçon manqué, elle tient un garage dans les trie-Cities.
Un jour, elle voit démarquer au boulot un jeune homme d'allure perdue, qui vient lui demander un job de commis. Le coeur sur la main, elle accepte. Mais bientôt ce jeune Mac, loup garou de son état est poursuivi par une bande malfaisante. Mercy se trouve alors embarquée dans une histoire de loup garou qui la dépasse.

Et les personnages alors?

Mercy et ses deux loups garous Adam et  Sam sont vraiment des personnages à qui on s'attache vraiment. Êtres surnaturels, soit!, mais tellement humain. Ils sont peints avec simplicité, ils ne cachent ni leurs défauts, ni leurs qualités et c'est une bouffée d'oxygène dans la Bit Lit!

Bref, je suis tombée sous le charme de cette lecture qui nous envoie dans une mythologie fouillée, documentée et bien menée grâce à des personnages haut en couleur et une intrigue du tonnerre!

lundi 22 novembre 2010

Le lundi, le jour des grands esprits 2

La question de la semaine proposée par Thalia:

Qu'est-ce qu'une étoile filante?



La réponse du Savant

Les étoiles filantes sont de minuscules poussières extraterrestres, qui pénètrent dans notre atmosphère. Là, elles s'échauffent et se consument en une fraction de seconde en dessinant des stries lumineuses dans le ciel.


La réponse du poète

Grains de poussières, grains de vie passée,
ces fragments lumineux ne sont en réalité
que témoins d’une pensée
qui traverse l’univers et son immensité,

l’occasion pour nous pauvres terriens
de prendre conscience de l’infini
en un vœu, on rêve à ce qui en vie nous maintient
la promesse du bonheur, de l’amour, grâce à l’astronomie !

lundi 15 novembre 2010

Le lundi, le jour des grands esprits

Je suivais depuis quelques temps l'initiative de Maxoo de proposer à la blogosphère une question à laquelle s'invitent deux réponses, celle du savant et celle du poète. Pour plus d'explications, c'est par !!

Aujourd'hui, je suis à la moitié d'Ellana, livre qui a inspiré l'idée à Maxoo. Je le trouve tout simplement génial et souhaite donc me lancer.

La question de cette semaine était donc :
Qu'est-ce qu'un écrivain?






Réponse du savant:

L’écrivain est celui qui écrit des textes qui ont la chance d’être publiés par des éditeurs.

Devenir écrivain : un rêve partagé par beaucoup mais rarement réalisable !

Pour devenir écrivain, il ne suffit pas d’écrire :
-il faut lire, connaître les genres littéraires, ses classiques et les écrits contemporains.
- Il faut vivre et trouver sa sources d’inspiration dans sa propre vie, celle des autres, celle que l’on observe
- Il faut s’attendre à ne pas vivre de ses écrits !

Pour devenir un bon écrivain :
- Ecrire pour l’Autre
- Connaître ses défauts et qualités d’écrivain.
- Etre motivé et déterminé



Réponse du poète :
Quand la plume vous chatouille,
Les idées se bousculent,
La page blanche vous appelle.

Pour autant pas de bidouille,
Il faut accumuler point virgule
Et métaphores pour être spirituel.

Alors, l’écrivain bafouille,
Cherche, et les mots s’accumulent,
Pour former une superbe aquarelle.

Après lecture, l’auteur débarbouille
Son texte, le travaille, le bouscule,
Pour qu’il plaise à la jolie demoiselle.


vendredi 12 novembre 2010

Américan Darling

American Darling, Russel Banks, Babel, 2004


Une lecture qui résiste comme ses personnages mais qui reste pour le moins surprenante, enrichissante et finalement attachante.

Voici l’histoire d’Hannah Musgrave. Proche de la soixantaine, elle décide de retourner en Afrique sur les traces de son passé, à la recherche de ses fils abandonnés en pleine guerilla politique au Libéria dans les années 80’.

Le livre est dense (570 pages écrites en tout petit !!) comme son style et son récit. L’auteur oscille entre moments présents et le passé tumultueux de notre héroïne. Je me suis donc accrochée ! Et finalement, au fil des pages, cette lecture que je trainais comme un boulet (jusqu’aux 100 premières pages au moins !) m’a totalement envoûtée !

Ce récit prend donc la forme d’une autobiographie, d’un retour sans fard sur la jeunesse et ses illusions d’Hannah.
Cette femme au destin incroyable donne au lecteur un regard juste, sans jugement et clairvoyant de l’Amérique des années 60’ et d’une Afrique en construction.
Car en effet, Hannah est une vraie héroïne, une aventurière guidée par ses idées politiques d’extrême gauche. Recherchée par le FBI pour menace terroriste, elle quitte les Etats Unis pour le Libéria, où elle va s’assagir devenir épouse d’un ministre, mère de trois enfants et fondatrice d’un sanctuaire pour protéger les chimpanzés.
Pour autant, elle reste pour moi insaisissable car même si elle se raconte et se livre sans détours, je la trouve froide, dérangeante. Elle avoue par exemple être une mère sans sentiments à l’égard de ses enfants, et admet sans peine aimer plus ses chimpanzés ! Cette même absence d’émotion lors de la guerre au Libéria cruelle et inhumaine m’a totalement choquée. Comment peut-elle continuer à vivre dans sa bulle malgré l’horreur ambiante?

Hannah l’insaisissable parvient par je ne sais quel miracle à nous attirer, à vivre avec elle, et à ne plus la lâcher avant de savoir la fin de ce récit. Car en effet, le suspense est là grâce aux allers retours entre passé et présents. Les questions se succèdent : comment cette jeune femme bourgeoise arrive-t-elle en Afrique ? Que sont devenus les singes ? Ses fils, enfants soldats ?

A la fin du livre, je me suis sentie fière d’avoir fini un tel ouvrage ! j’ai réussi à passer outre l’aridité du début, et en plus j’ai vraiment appris beaucoup sur l’histoire américaine des années 60’ et surtout celle du Libéria (pays qui m’était totalement inconnu !)

Bref, une belle lecture !

Le Libéria! (Maintenant, je sais où le situer)
 

mercredi 3 novembre 2010

L'appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner

L'appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner, Stephenie Meyer, Hachette jeunesse, coll Blackmoon
Autant, j'avais été passionnée par la saga Fascination, autant cette nouvelle m'a tristement déçue et ennuyée!
On sent que l'auteur a tenté coûte que coûte (et j'emploie le mot sciemment !!!!!) de surfer sur la vague de ses héros devenus plus que célèbres.

Bref, l'histoire de cette vampirette m'a ennuyée, ses sentiments sont mielleux, l'intrigue assez plate. Bref, cette pauvre petite Bree transformée ne nous apporte pas grand chose quand à la façon de s'apprivoiser le monde créé par Stephenie Meyer. J'aurai aimé découvrir la vie de Bree avant, les étapes de sa transformation. Son histoire se finit tragiquement pour notre héroïne mais pour nous lecteurs nous retrouvons nos chouchous!! Notre bel Edward et sa Bella!!
Voilà donc les seuls passages appréciés dans le livre: les 20 dernières pages, où on retrouve la plume, et le pouvoir de ces personnages sur le lecteur.

Bon, il aurait pu rester dans mes oubliettes celui là!

Mais bon, +1 pour le Baby Challenge Bit-lit!!!!

mardi 26 octobre 2010

Premier challenge...

Baby Challenge BIT-LIT chez Livradddict

Alors voilà, je me lance dans mon tout premier challenge. Le but du jeu lire les 20 titres de la sélection considérés comme les incontournables du genre!!
Moi, j'en ai déjà lu quelques uns : 3/20
M'en reste donc 17 à lire avant le 31/12/2011!!! Ouf ça fait beaucoup!!! Mais bon ma PAL déborde de ce genre de lecture... et puis j'aime vraiment ce genre alors ça va être un pur moment de plaisir à distiller pendant toute une année! Youpi!
Voici les titres sélectionnés:

1 - Anita Blake, tome 1 de Laurell K. Hamilton
2 - Mercy Thompson, tome 1 de Patricia Briggs
3 - Deux cierges pour le diable de Laura Gallego Garcia
4 - Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l'échafaud de Kim Harrison
5 - La communauté du sud, tome 1 de Charlaine Harris
6 - Femmes de l'Autremonde, tome 1 : Morsure de Kelley Armstrong
7 - Hush, hush, tome 1 de Becca Fitzpatrick
8 - La maison de la nuit, tome 1 de P.C. Cast LU PAR ICI
9 - Les Chroniques de Mackayla Lane, tome 1 : Fièvre noire de Karen Marie Moning
10 - Twilight, tome 1 : Fascination de Stephenie Meyer LU EVIDEMMENT!!!!!
11 - La Confrérie de la dague noire, tome 1 : L'Amant ténébreux de J.R. Ward
12 - Les Vampires de Manhattan de Melissa De La Cruz
13 - Jaz Parks, tome 1 : Jaz Parks s'en mord les doigts de Jennifer Rardin
14 - Comment se débarrasser d'un vampire amoureux ? de Beth Fantaskey LU PAR ICI
15 - Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au Bord de la Tombe de Jeaniene Frost
16 - Prémonitions de L.J. Smith
17 - Kate Daniels, tome 1 : Morsure magique de Ilona Andrews
18 - Une aventure de Vicki Nelson, tome 1 : Le prix du sang de Tanya Huff
19 - L'appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner de Stephenie Meyer
20 - Le cercle secret, tome 1 : L'initiation de L.J. Smith

Bref, j'ai du boulot!!!
En avant....

mercredi 20 octobre 2010

Ni chair ni sang, une enquête de l'inspecteur Wexford


Ce livre a été reçu dans le cadre de l'opération Masse critique initié par Babelio, merci donc à Babelio et Les Editions des Deux Terres!!

Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu de polar. Pourtant, mes années lycée à lire du Mary Higgins Clark, Stephen King, Agatha Christie et autres grands auteurs à succès m'avaient laissées un souvenir agréable. Le temps est passé et mes envies de lecture aussi. (grrr...sacrée littérature jeunesse qui me fait oublier mes premières amours!!)

Alors, oui c'est avec Ni chair ni sang que je découvre et Ruth Rendell, et les enquêteurs de Kingsmarkham. Et la découverte est intéressante!

En effet, l'inspecteur Wexford est le type de gars à qui on s'attache facilement. Il est rusé, vif, humain et parfois drôle. Un Sherlock plus moderne! Donc forcément, j'ai tout de suite accroché.
Entouré de ses collègues, il est le "chef" qui, même s'il n'aime pas ce surnom, mène l'enquête d'une main de maître. On suit ses déductions, ses interrogations, on s'étonne de ses trouvailles toujours ingénieuses.
De plus, j'ai particulièrement apprécié le côté "vraie vie" du personnage. Il ne cache pas ses défauts (il aime un peu trop les jolies choses), il est sincère (quand il n'aime pas, c'est catégorique!!) et n'hésite pas à pratiquer l'autodérision. Bref, il ne se prend pas pour celui qui sait tout à l'instar de ces policiers de séries américaines!

L'intrigue est quand à elle bien ficelée. On se laisse happer par l'histoire, ne lâchant le lire qu'à la toute fin de l'enquête (qui fini vraiment à l'avant dernière page! Suspence quand tu nous tiens!!)
Voici donc le résumé de l'éditeur ( si je me mets à raconter, c'est sûr je vais en dévoiler un peu trop..)

"En cherchant des truffes avec son chien, un homme découvre des restes humains ensevelis. L’autopsie révèle qu’il s’agit d’un homme mort depuis une dizaine d’années, mais rien ne permet de déterminer son identité ou la cause du décès.
L’inspecteur Wexford et son équipe se trouvent confrontés à un défi de taille quand ils découvrent la liste impressionnante des personnes disparues durant cette période. Leur tâche se complique lorsqu’un second corps est retrouvé sur le même site. Pour savoir si les deux affaires sont liées, l’inspecteur Wexford doit explorer le passé d’une petite communauté fermée, où chacun garde jalousement ses secrets et où les gens disparaissent sans traces, ni chair, ni sang…"

Bref, j'ai apprécié ce moment de lecture. En fouillant sur la toile, j'ai trouvé d'autres titres qui m'ont l'air pour le moins alléchants au vue des critiques (A deux doigts du mensonge, le journal d'Asta!) Bref, Ruth Rendell et ses enquêteurs repasseront sûrement très vite sur ce blog!!

mercredi 13 octobre 2010

Les cinq quartiers de l'orange

Les cinq quartiers de l'orange, Johanne Harris, folio

Framboise a 65 ans lorsqu'elle revient au village natal des Laveuses. Voilà, plus de 45 ans ont passés après la fuite. Aujourd'hui, pour les villageois, elle est Françoise Simon, une cuisinière bretonne exceptionnelle. Pas la fille de la sulfureuse Mirabelle Dartigen, celle qui a causé la perte du village pendant l'occupation allemande.

Ce récit est touchant, attendrissant, révoltant et sombre. Le poids du passé, celui des souvenirs, des remords et des non-dits est lourd. L'histoire oscille entre le passé et le présent.

Le carnet de recettes laissé à Framboise à la mort de sa mère fait renaître pour la narratrice des souvenirs de son enfance sauvageonne et lui laisse découvrir une nouvelle facette de cette maman si distante et froide dont elle se souvient.

J'ai trouvé dans cette lecture de véritables moments de détente (la petite Boise est malicieuse, espiègle et on se plaît à lire ses aventures de chasse au brochet) mais aussi de réflexions sur la relation mère -fille, sur l'occupation allemande et la lâcheté des hommes.

Bref, j'ai vraiment bien aimé! Un mélange savoureux entre littérature, histoire et cuisine!

PS: j'ai adoré les prénoms des personnages, excentriques et délicieux. Cassis, Reine-Claude, Prune, Pistache, Noisette etc... des personnages aux quels on s'attache toute suite!!!

mercredi 29 septembre 2010

Eternels

Éternels, Alyson Noël, Michel Lafon

Prenez donc une jeune lycéenne fraichement débarquée, un jeune homme ténébreux, d'une beauté éblouissante, et quelques bizarreries, et vous aurez ... un bon roman de bit-lit!!
Et oui encore un!!!

J'ai retrouvé avec plaisir la littérature "vampirique", les frissons de la première rencontre, les interrogations sur les pouvoirs de chaque personnage. Mais Damen ne remplacera jamais dans mon cœur le bel Edward Cullen...
En effet, la comparaison est facile, tant l'intrigue est ressemblante, les héros quasi des sosies d'Edward et Bella.

Si vous avez trouvé le style de Fascination &co, assez plat, celui -ci l'est deux fois plus. Le style reste largement marqué pour les adolescents. Mais voilà, j'ai l'âme sensible et fleur bleue. Alors oui, ce livre m'a plu, j'ai passé un agréable moment.

Cependant, je ne lirai pas la suite, je trouve que ce tome a une fin qui me convient totalement.  Et puis, j'ai pris une grande résolution: lire des romans pour "adulte"!!!! Enfin, je vais essayer!!

mercredi 22 septembre 2010

No et moi

No et moi, Delphine de Vigan, Livre de poche (prix des libraires 2009)

No est surdouée. Dans sa classe, dans sa vie entre une mère dépressive et un père souvent absent, elle se sent seule. Ce qu'elle aime par dessus tout, c'est aller gare Montparnasse et y voir les gens se quitter, se retrouver. Elle y croise aussi No, Nolween, jeune sans abri à peine plus âgée qu'elle.
Elle doit faire un exposé, elle choisit comme thème les SDF, elle décide d'interviewé No. C'est le début d'une étrange amitié, entre confiance et trahison, secret et douleur.
Quand l'hiver arrive, Lou décide d'inviter chez elle sa nouvelle amie.

L'histoire est touchante. L'auteur réunit en une belle amitié deux jeunes filles à la marge de la société, elles se comprennent en silence, ont besoin l'une de l'autre. Comme le renard dans le Petit Prince, elles se sont apprivoisées et sont inséparable. Alors quand la dureté de la vie les rattrape, le roman se fait dur, réaliste, émouvant.

Le style est assez convaincant lui aussi. La narratrice est Lou, la jeune fille surdouée. Et ses divagations, ses sentiments, ses silences trahissent vraiment bien l'émotion des personnages.
C'est un beau moment de détente.

Le magasin des suicides

Le magasin des suicides, Jean Teulé, Pocket

Alors voilà, en me baladant sur Livraddict, je trouve le topic "livres qui font rire", et j'y trouve ce livre qui se trouve être dans ma bibliothèque depuis pas mal de temps.

Ce petit (vraiment petit154 pages) livre se dévore, et se déguste à la fois.
Voici la vie d'un magasin qui fait recette grâce à commerce surprenant:  On y vend depuis des générations tous les "ustensiles" pour réussir, de la corde au poison.
Son slogan:  Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !

 L'écriture est fluide, l'histoire simple. L'humour est  à comprendre au premier et au  deuxième degré! L'humour noir est grinçant, alléchant, et délectable.
Même si le sujet peut paraître grave, j'ai passé un excellent moment de lecture et de rire! Je le recommande vivement!!



La série Bit Lit: journal d'un vampire


Journal d'un vampire, L.J. Smith, Hachette Jeunesse

Voilà trois tomes avalés en à peine deux semaines. Une lecture assez simple et qui fait du bien. Retrouver des vampires après quelques lectures sérieuses, c'est finalement pas si mal!
En tout cas je me suis amusée avec le premier tome, me suis sentie plus mitigée avec le deuxième et totalement lassée par le troisième (que je n'ai pas fini d'ailleurs!!)

Alors voilà, retour au classique du genre du Bit lit: une belle, attendrissante, passionnée, et dangereuse histoire d'amour entre une humaine et un beau vampire....
Dès le début, on est dans l'histoire, on se pâme devant le beau Stefan, on jalouse la sublime Elena. Un vampire très méchant veut s'en prendre à la belle, et l'histoire rebondit dans les clichés. Bref du déjà vu ... Mais ça se laisse lire.

Le tome 2 est plus intéressant: on flirte entre vampire, ange, mort. L'intrigue reprend plus de peps. Mais on y croit pas trop à ces histoires, les personnages sont englués dans la nostalgie d'avoir perdu leur amie, leur amour: Eléna.

Alors le tome 3, c'est de la romance niaise, avec des "mon amour" par-ci, "mon tendre amour" par là, Eléna flottant dans les airs en chemise de nuit embrassant tout le monde. Ça m'a totalement dépassé! Pourtant je me suis accroché, allez j'ai lu au moins une centaine de pages. Et puis finalement STOP! pourquoi se forcer? J'ai abandonné... Les trop nombreuses niaiseries m'ont découragées (pourtant , on sait que j'aime la guimauve et les bons sentiments!!!)

Bref, une série que j'avais plaisir à découvrir qui me déçoit un tant soit peu. je n'aurais peut être pas dû lire les trois dans le foulée...
Sur la toile les avis son assez mitigés également.

Des avis en demie-teinte chez la Fée Bourbonnaise, Amethyst
Des avis positifs chez Elanor, Mallou

Le mieux est de faire votre propre opinion!

mercredi 8 septembre 2010

La voleuse de livres

La voleuse de livre, Markus Zusak, Editions Oh!

"Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter", telle est la mise en garde faite au lecteur au début du livre. Farouche narratrice, la Mort nous parle de l'histoire de Liesel Meminger qu'elle a rencontrée par trois fois.

La première fois, la Mort emporte le jeune frère de Liesel. La faucheuse décide de rester près de cette petite fille fragile. Liesel commet alors son premier larcin: voler un livre, celui du fossoyeur qui emmènera son frère. Alors, dans l'Allemagne Nazie, Liesel aux côtés de ses parents adoptifs va traverser la guerre, la famine, les humiliations, tout en apprenant à lire. Elle deviendra "une secoueuse de mot" qui volera des livres pour les lire aux habitants du quartier pendant les raids aériens, qui lira pour garder en vie son ami juif caché dans la cave...

Ce livre fut une belle découverte. Chaque personnage est attachant, le style est simple, fluide. J'ai trouvé les dialogues d'un réalisme saisissant, sans niaiseries, avec un ton juste.
La narratrice "mortelle" a sans doute un effet sur la lecture, il faut  se laisser emporter par son style froid, sans concession, et parfois déstabilisant. Elle nous laisse parfois haletant dans le suspense, parfois le brisant net par un "avance rapide" déconcertant. Bref, elle reste le maître de notre lecture comme celui de notre vie.

Je crois que c'est le premier livre sur la deuxième guerre mondiale avec une focalisation sur le camp allemand, qui nous montre une population soumise soit mais résistante, et touchante.

Bref un livre à découvrir!

Rentrée des classes

Alors voilà, c'est fait! Première rentrée des classes en tant que prof! être de l'autre côté, ça fait tout drôle...

Mes posts seront pendant un moment moins assidus, mais j'essaierai d'être toujours fidèle au poste!

lundi 30 août 2010

Désert Américain

Désert Américain, Percival Everett, Acte Sud

Voici un livre assez particulier: Dans son intrigue, ses sujets traités, et son style.

L'histoire tout d'abord.

Ted est professeur d'unversité. Sa vie semble être d'une banalité maladive: époux infidèle, père absent, professeur sans élèves et sans ambition, il a décidé de se suicider.
Le moyen d'y parvenir: l'océan. Mais voilà en route, un camion percute sa voiture. Le corps de Ted vole au travers du pare-brise, il est alors décapité. A la morgue, on lui recoud le cou avec du gros fil.

Le jour de son enterrement, en plein milieu de la cérémonie, Ted se relève, il parle, marche etc... Est-ce un miracle? Est-ce un une prouesse médicale ou simplement l'oeuvre du Diable?
En tout cas, les médias s'empare de l'événement.

Mon avis:

Amusante vers le début (car tout à fait extraordinaire et excentrique), l'histoire devient assez longue vers le milieu si ce n'est ennuyante à la fin. Soit, il y a là sans conteste une critique virulente des médias, des sectes, et du gouvernement américain prêt à tout pour exploiter "un miracle". Mais, cette critique continue m'a pesée dans la lecture, les évènements s'enchaînent de façon à voir tout ce côté noir de la société. Pfff. c'était long. J'aurai préféré m'accorder plus de temps avec ce Ted, anti-héros par excellence, partager davantage sa nouvelle vision des choses avec sa famille. Bref heureusement que le début de l'histoire était original, et que le personnage était attachant, si ce n'avait pas été le cas, j'aurais probablement fermé le livre avant la fin!

vendredi 27 août 2010

Un petit voyage en Inde

Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire, Vikas Swarup, Belfond édition

Voici donc le roman dont a été tiré le film Slumdog millionaire. Je voulais depuis longtemps lire ce livre car la découverte du film avait été un vrai coup de coeur. Et bien verdict, je suis assez déçue. Le livre est très différent du livre, et l'adaptation cinématographique est mieux réussie!

Le film au 8 Oscars reprend bien les tribulations de cet indien malchanceux, mais l'image donne un poids que le livre ne rends pas si bien. Les personnages m'ont paru lointains, l'intrigue longue et décousue. J'ai vraiment eu du mal à le finir , mais j'ai hâte de revoir le film!!

Cependant, j'ai apprécié ce voyage dans ce pays inconnu. Le livre fut une vraie découverte de ce point de vue, j'y ai rencontré la culture indoue que je ne connaissais pas. On croise ses fastes et couleurs chatoyante ainsi que ces côtés les plus sordides.

Gone T1

Gone, Michael Grant, Pocket jeunesse


Résumé:
IMAGINEZ...
En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser... Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres...


Ce que j'en dis...

Youhou!! Voici un nouveau livre jeunesse scotchant! il me restait collé dans les mains (d'ailleurs, je n'ai pas été la seule^^^mon amoureux aussi !!).
L'histoire m'a semblé du déjà vu (Sa majesté les mouches par ex..) mais la mayonnaise prend bien.
On rentre toute suite dans l'intrigue: au bout d'à peine 4 pages: pfiou, les adultes ont déjà disparu! Ca va vite, ça s'enchaîne. Un petit cocktail qui fait du bien: aventures, bastons entre des gentils très gentils et des méchants ultra méchants, une petite romance: et voilà le tout est lancé pour passer un moment de détente assuré!

Bref j'ai hâte d'emprunté le tome 2: la faim